Ma définition tient en trois mots : transparence, découverte, simplicité.

LA TRANSPARENCE,

c’est pour moi indissociable de l’indépendance du conseiller en gestion du patrimoine. Je n’ai, à titre personnel, aucune participation financière dans les solutions que je préconise. Je recherche l’objectivité en explorant toutes les possibilités, et rien n’est caché à mes clients : ni le montant de mes honoraires, ni le calcul des commissions, ni les partenaires (experts-comptables, avocats, notaires…) que je peux mobiliser à l’appui de ma mission.

L’HUMANITÉ,

c’est ce qui compte le plus à mes yeux. Mon conseil s’exerce sur le patrimoine, mais ce sont des parcours de vie que j’accompagne. Chaque client est une rencontre, avec une histoire unique. Même si ma méthode de travail est précise, elle n’intègre pas une approche standard de la relation : je cherche en premier lieu à comprendre comment la personne envisage son existence, et le rôle que ses actifs doivent jouer dans son projet de vie.

LA SIMPLICITÉ,

j’y tiens beaucoup. La finance et la fiscalité sont par certains côtés devenues aussi obscures que la physique quantique. Cela ne rassure personne, surtout au moment de prendre des décisions patrimoniales importantes pour soi et/ou sa famille. Bien faire mon métier, c’est aussi maîtriser cette complexité sans la faire peser sur mes clients. Je sais d’expérience que les chances de prendre de bonnes décisions sont décuplées par un cheminement clair et pédagogique. Tout peut s’expliquer sans avoir besoin de jargonner !

Beaucoup de personnes pensent aujourd’hui que le conseiller en gestion de patrimoine est réservé à une élite fortunée. J’ai à cœur de démontrer le contraire, en intervenant pour une clientèle aux patrimoines très divers, avec la même délité aux buts de mon métier : sécuriser le présent, bâtir et protéger l’avenir… et ainsi, faciliter la vie.

 
STÉPHANE GAY, CONSEILLER EN GESTION DE PATRIMOINE INDÉPENDANT (CGPI). Associé & fondateur du groupe HUBSYS Gestion & Patrimoine
Mon métier prend sa source en Mésopotamie, il y a 5 millénaires, lorsque les hommes inventent le patrimoine dans leurs premiers échanges organisés, impliquant la reconnaissance de propriété et la création d’activités de type bancaire. Bien plus tard, au XXe siècle, la complexité financière et s- cale croissante suscite un besoin d’aide à la décision : c’est ainsi qu’émerge, dans les années 70, le conseil en gestion de patrimoine. J’ai travaillé à l’Union Financière de France : d’abord conseiller, j’ai ensuite accompagné et formé des équipes de conseillers. Après 8 ans et un diplôme universitaire d’expert en gestion de patrimoine (université Clermont I), j’ai fondé Acte Patrimoine en 2006 avec une envie : cultiver ma propre définition de ce métier à la fois si ancien et si récent, ce métier encore aujourd’hui mal connu et pas toujours compris.