Assurance vie, comment conserver son rendement ?.

Assurance vie : comment doper le rendement de votre contrat sans risquer son capital ?

&nspb
 

Les investisseurs et épargnants font le constat d’une baisse régulière du rendement de leurs contrats d’assurance-vie, et plus particulièrement des fonds euros. Les rendements des fonds euros devraient ainsi continuer à décliner au profit des unités de compte. Mais quels supports choisir pour anticiper ce déclin ? Acte Patrimoine fait le point sur quelques solutions pratiques pour améliorer les résultats de votre contrat tout en conservant son intérêt.

Anticiper le déclin inévitable du rendement des contrats

Le rendement moyen des fonds en euros de l’assurance-vie s’est effondré de 44 % en 5 ans avec un déclin très remarquable : 2,5 % en 2014, 2,3 % en 2015, 1,8 % en 2018 et 1,4 % en 2019. Ce déclin est dû, en grande partie, à la chute des taux des obligations qui servent de base aux placements des fonds confiés aux assureurs.

De plus, l’obligation assimilable du Trésor français (OAT) a atteint le 6 mars 2020 un taux de rendement négatif de -0,312 %. Cette baisse tendancielle des rendements oblige les assureurs, depuis quelques années, à payer pour placer leur argent. Il est à noter qu’il y a un retard entre le taux d’intérêt de la dette de l’Etat français et le taux servi par les fonds euros. La situation semble évoluer à la baisse même si les professionnels du marché bénéficient des réserves conséquentes leur permettant de lisser la chute des rendements pour leurs assurés. Les assureurs usent ainsi des rendements pour palier au retard sur le fonds euros.

Les pistes à suivre pour augmenter votre rentabilité

Les épargnants qui ont investis uniquement sur les fonds en euros dans leurs contrats d’assurance ont intérêt à changer de stratégie. Il existe plusieurs pistes à suivre pour augmenter le rendement de votre contrat d’assurance-vie, à savoir :

  • Le choix d’un contrat sans frais sur versement : l’un des importants critères de choix est que votre contrat ne doit pas comporter de frais d’entrées, ou du moins des frais très modérés. Vous pouvez même négocier vos frais d’assurance-vie, grâce à la situation concurrentielle actuelle.
  • Le choix d’un contrat performant : recherchez des contrats qui offrent les meilleurs rendements nets de frais. Entre 3 % et 1,5 % nets, la différence de résultats est bien réelle au terme d’un placement sur 10 ans ou plus. Nous rappelons que le taux annoncé par les assureurs est généralement communiqué après la déduction des frais de gestion mais avant les prélèvements sociaux.
  • Le montant des frais de gestion à prendre en considération : les frais de gestion d’un contrat, même sans frais d’entrée, peuvent s’avérer plus pénalisants à long terme que les frais de gestion modérés appliqués sur un contrat avec des frais d’entrée réduits.
  • La diversification des supports d’investissements : ne focalisez plus la gestion de vos avoirs sur les fonds en euros seulement et optez plutôt pour une diversification prudente de vos supports d’investissement. Une prise de risque modérée permettra d’optimiser votre contrat, à travers l’acceptation d’une part d’investissement sur des unités de compte, tels que les fonds immobiliers et les fonds en actions.

Vous souhaitez augmenter le rendement de votre contrat d’assurance-vie ? Faites appel à Acte Patrimoine et profitez de notre accompagnement. Nous mettons toute notre expertise dans  la gestion de patrimoine à votre service.