Acte Patrimoine (6).

Focus sur le Private Equity

&nspb
 

Placement en vogue, le Private Equity, ou capital-investissement, désigne les capitaux propres privés ou non cotés. Ce type d’investissement, qui séduit particulièrement les personnes en quête d’un rendement élevé, peut s’effectuer de manière directe ou par le biais de sociétés ou de fonds. Il s’agit d’un investissement dans l’économie dite réelle car les titres ne font pas l’objet d’une cotation sur les marchés financiers. Découvrez le Private Equity plus en détail.

Pourquoi investir en Private Equity ?

Par opposition au Public Equity, qui consiste à investir en bourse, le Private Equity s’intéresse plutôt à l’investissement non coté. La France compte environ 3 millions de TPE et 140 000 PME, dont 139 000 PME non cotées. Par ailleurs, le nombre de sociétés cotées en bourse sur Euronext Paris, qui sont essentiellement des ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) et des grands groupes, ne dépasse pas les 750. Le marché du Private Equity est en plein essor depuis plus de dix ans ! Pour preuve, fin 2019, il représentait 795 milliards d’euros en Europe et plus de 3 400 milliards de dollars à l’échelle mondiale !

Le non coté offre de nombreuses et importantes opportunités d’investissement, mais face à ce large choix, il convient de sélectionner les profils d’entreprises qui présentent les meilleures possibilités. L’investisseur, qu’il soit une personne morale (société de capital-risque, grande entreprise, holding de participations, caisses de retraite, fonds de pension…) ou un particulier, peut acheter des actions non cotées lors de la création de sa société ou à l’occasion d’une augmentation de capital réalisée ultérieurement. Si ce type d’investissement requiert une durée de détention d’actions relativement longue et présente un risque élevé, les gains qu’il peut générer sont élevés. Il est, de ce fait, très recherché par les personnes physiques.

Quelle stratégie d’investissement ?

Vous pouvez définir votre stratégie d’investissement en Private Equity en fonction de vos objectifs, et ce, que vous soyez un fonds d’investissement ou une personne physique.

Si vous souhaitez obtenir des gains très élevés, vous pouvez vous tourner vers le Venture Capital (capital risque). Il s’agit d’investir dans les jeunes entreprises à fort potentiel de croissance, comme les start-ups qui évoluent dans les secteurs des nouvelles technologies, des énergies renouvelables ou des biotechnologies.
Si votre objectif est de donner un sens à votre investissement, vous pouvez opter pour le Growth Capital (capital développement). Il consiste à contribuer au développement d’une entreprise rentable, en quête de fonds pour évoluer et augmenter ses capacités. Sachez néanmoins que votre participation sera minoritaire car la plus-value est limitée.

Le Turnaround Capital (ou capital retournement) consiste à participer au financement d’une entreprise en difficulté, dans le cadre d’une restructuration.Cette dernière est organisée par les fonds de Private Equity.
Enfin, le Buy Out (rachat d’entreprise) consiste à financer le rachat d’entreprises à fort potentiel de rentabilité en recourant à la solution de l’emprunt bancaire.

Comment investir en Private Equity ?

La première chose à faire est de déterminer votre profil investisseur, en vous appuyant sur 3 critères :

  • vos objectifs ;
  • votre patrimoine actuel ;
  • votre tolérance au risque.

Par la suite, définissez les fonds auxquels vous avez accès. En effet, ces fonds diffèrent selon votre statut : investisseur expérimenté, particulier ou personne morale. Pour minimiser les risques, il faut éviter d’investir la totalité de votre capital dans le Private Equity. Les particuliers peuvent investir jusqu’à 5 % de leur épargne, en veillant à diversifier leurs placements.

Si le rendement du capital investissement est plutôt intéressant, il est toujours préférable de se faire accompagner par un spécialiste afin d’éviter les mauvais choix et les risques de perte. Pour ce faire, il vous suffit de contacter Acte Patrimoine, votre conseiller en gestion de patrimoine.