Acte Patrimoine (8).

Investir à la montagne : quelle piste privilégier ?

&nspb
 

Investir dans un bien à la montagne peut s’avérer une décision payante, malgré les quelques idées reçues qui pourraient laisser croire le contraire. Les stations de montagne sont animées toute l’année, pas seulement en hiver ! Par ailleurs, les vacanciers cherchent des logements bien aménagés et  confortables offrant de bonnes conditions de séjour. Grâce à la location, vous pouvez diminuer les charges de votre résidence secondaire tout au long de l’année. Vous pouvez également opter pour un projet 100 % locatif, en fonction de vos capacités financières. Les détails.

Investissement locatif à la montagne : une valeur sûre 

La montagne a toujours été une valeur sûre pour les investisseurs en immobilier locatif, en particulier sur le segment de la résidence secondaire. Alpes nord et sud, Pyrénées, Massif Central, Vosges, Jura ou encore Corse… La France dispose d’un potentiel unique en matière de tourisme montagnard. Avec ses 350 stations de sports d’hiver et ses 11 800 kilomètres carrés de surface skiable, le pays se devance l’Italie, l’Autriche et la Suisse.  

Toutes ses stations attirent chaque année des millions d’amoureux de la nature et des grands espaces, constituant un vivier de grande importance pour la location saisonnière. Si la saison hivernale enregistre des taux d’affluence records, les autres saisons ne sont pas en reste ! Elles sont privilégiées par de nombreux visiteurs passionnés de trekking et autres activités de plein air. Toutes les conditions sont donc réunies pour réussir votre investissement locatif à la montagne ! Pour un rendement brut annuel compris entre 3 et 4 % (le taux idéal), il est préférable de se tourner vers le meublé qui vous confère le statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP). Ce dispositif vous permet d’obtenir des loyers défiscalisés. Dans ce cas, le mieux serait d’investir dans le haut de gamme, avec un budget minimum de 350 000 euros.

Quels sont les avantages du statut LMNP en matière d’imposition ?

Il existe deux cas de figure :

  • si les locations génèrent des revenus égaux ou inférieurs à 70 000 euros par an, le régime micro-BIC s’applique. Il permet un abattement forfaitaire de 50 % sur les recettes ;
  • lorsque l’investissement locatif génère des revenus supérieurs à 70 000 euros par an, cela donne lieu à l’application du régime réel. Il se traduit par une déduction des différentes charges et des amortissements.

Comment optimiser votre défiscalisation avec la loi Censi-Bouvard ?

Sachez que vous pouvez cumuler le statut de LMNP avec le dispositif de défiscalisation Censi-Bouvard. Ce dernier vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu qui peut atteindre 11 % de la valeur du bien hors taxes. Sur 9 ans, cette réduction peut s’élever à 33 000 euros. Par ailleurs, grâce au dispositif Censi-Bouvard, vous pouvez récupérer 20 % du montant de la TVA hors taxes. Pour profiter du dispositif Censi-Bouvard, vous êtes tenu d’investir dans un logement neuf. Ce dernier doit aussi être situé dans une résidence proposant certains services tels que : l’accueil des clients, le nettoyage et l’entretien des parties communes, la fourniture du linge, le petit-déjeuner, etc. Il est à noter que ce mécanisme prendra fin au 31 décembre 2021.

Vous envisagez d’investir en immobilier locatif à la montagne ? Vous pouvez bénéficier de l’accompagnement d’Acte Patrimoine, pour offrir à votre projet toutes les chances de réussir !