Où placer son argent ?.

Où placer son argent en 2020 ?

&nspb
 

En France, le taux d’épargne des ménages a atteint un niveau record. Preuve une fois de plus que pour le commun des Français, la mode est à la sécurité financière. Ceci est évidemment dû au contexte économique difficile que traverse le pays, marqué par la baisse du pouvoir d’achat, malgré la légère amélioration enregistrée depuis la prise de fonctions d’Emmanuel Macron. Donc, si vous aussi vous souhaitez investir votre argent de manière sûre, Acte Patrimoine vous révèle les bons plans de placement pour 2020.

#1 Assurance vie

Le 26 mars dernier, Bernard Blitz, Président de la Fédération Française des Assurances, a déclaré lors d’une conférence de presse que le volume des engagements contractés en assurance vie pour 2018 se chiffrait à 1 700 milliards d’euros. Cela montre à quel point cette méthode d’investissement, qui continue d’offrir divers avantages, est appréciée des Français. En plus de garantir un nombre illimité d’abonnements, l’assurance vie vous fait bénéficier d’un régime fiscal avantageux. Par exemple, 8 ans après le début de votre contrat, vous pouvez être exonéré d’impôts. Avant cette date limite, vous serez imposé à 35% pendant les 4 premières années, et à seulement 15% pendant les 4 autres ! Bien entendu, les montants retenus seront déduits de vos revenus et non de votre capital investi. L’autre aspect positif de cette assurance est qu’elle peut avoir de multiples usages : elle peut servir à préparer votre retraite, à investir ou même à pérenniser l’avenir de vos enfants.

#2 L’immobilier

Investir dans la pierre a toujours été la forme de placement la plus sûre. Cette règle est encore d’actualité dans l’Hexagone, encouragée par les taux très bas des prêts immobiliers et les différentes facilités fiscales accordées aux acquéreurs. Ainsi, si vous louez votre logement meublé, vous bénéficiez automatiquement d’une réduction de 11% sur vos impôts. Ce pourcentage peut atteindre 21 %, grâce au système Pinel, si votre maison est située dans un secteur admissible à cette loi et que vous ne louez pas à un parent. De plus, investir son épargne dans l’immobilier permet de constituer un patrimoine qui peut être transmis à ses enfants et qui ne perd pas sa valeur initiale. Ces arguments font le bonheur des Français, comme en témoignent les chiffres de 2018 publiés par l’agence de crédit immobilier Avisofi :

  • l’immobilier occupe la plus grande part du gâteau en termes d’investissements réalisés (87%) ;
  • le délai moyen de vente d’un bien immobilier n’est que de 90 jours (de 56 à 61 jours à Paris) ;
  • le chiffre d’affaires du secteur immobilier a augmenté de 7,1% ;
  • le nombre de transactions immobilières a atteint les 957 000, en hausse de 0,8 % par rapport à 2017 et de 11,7 % par rapport à 2016.

En 2020, selon une enquête publiée par le groupe d’analyse économique Xerfi, les prix de l’immobilier diminueront légèrement. De quoi vous donner des idées !

#3 Epargne réglementée : le PEL comme exemple

Plan d’épargne bloqué pour une durée minimale de 4 ans, le PEL (Plan d’épargne logement) reste très apprécié des ménages, en raison de sa fluidité. Au-delà des intérêts perçus, il vous suffit en effet de payer un montant minimum de 540 euros par an, que vous pouvez distribuer mensuellement, semestriellement ou trimestriellement. De plus, il vous donne droit à une prime d’Etat de 1 525 euros pour chaque prêt immobilier d’au moins 5 000 euros. Comme d’autres mécanismes similaires, il vous offre sa part d’avantages fiscaux, puisqu’il est libre d’impôt pendant les 12 premières années de souscription. Sans limite d’âge, le PEL peut être ouvert par plusieurs membres d’une même famille afin d’accumuler ses avantages. Il s’agit d’un investissement sans risque dans lequel 15 millions de Français sont enregistrés selon le portail le revenu.com. Le même site recommande fortement cette méthode pour les jeunes qui veulent acheter une maison.